EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Humour

Humour - Août 2010

Dépénalisation du Nutella

Contrairement aux inquiétudes, au début de l'été, d'un député italien de la Ligue du Nord et de son comité « Touche pas à mon Nutella », le parlement européen n'interdira pas la commercialisation des produits Nutella ou des « produits alimentaires malsains ». En fait, il s'agissait simplement de faire préciser les composants sur les étiquettes (60% de sucre et d'huile de palme pour le Nutella). Comme l'a proclamé le ministre italien des Affaires européennes, Andrea Ronchi : Le « fondamentalisme nutritionnel » ne passera pas !

Jacques Bolo

Humour / Politique - Août 2010

Sécuritaire

Discours du président à Grenoble. C'est « Sarko la guerre et Vishnou la paix ! » (comme dirait Pierre Dac).

Jacques Bolo

Humour / Politique - Août 2010

« Disque dur »

Après « ce n'est pas dans notre ADN » ou « il nous faut changer de logiciel » des politiques, voici venu le temps du « disque dur du PS, des écologistes... » (cf. Daniel Cohn-Bendit) qui renvoie à une référence à des « valeurs ».

On se dit que, vraiment, les politiciens ont complètement raté la révolution informatique depuis les années 1980 (en fait celle de la micro-informatique). Ils laissent sans doute ça à leurs secrétaires et se concentrent sur les dîners en ville.

Pour information, un « disque dur » peut être effacé. Il constitue simplement l'endroit où l'on enregistre les données ou les programmes. On peut rajouter des données à volonté et on en efface quotidiennement aussi (en particulier, chaque fois qu'une perquisition a lieu contre les hommes politiques), et on « met à jour » régulièrement les programmes. Même s'il est vrai que le « système » (Windows, Linux, etc.) est installé le plus souvent sur le disque dur à l'achat, rien n'empêche d'en changer.

Le « disque dur », espace de stockage de très grande capacité, s'oppose simplement à la « mémoire vive » qui sert d'espace de travail et s'efface quand on éteint l'ordinateur. Elle est plus rapide et plus chère, et donc beaucoup moins importante en volume (d'un facteur cent ou plus). Au lieu de « disque dur », en référence à des « valeurs » (ou « ADN »), il faudrait parler plutôt de « mémoire morte » qui contient des programmes de démarrage de l'ordinateur qui ne peuvent pas être effacés (en général). Mais « mémoire morte » est plus flippant que le martial « disque dur ».

Il y a quelques années, un roman d'Anne-Marie Garat, Aden (1992), jouait sur l'opposition entre « mémoire vive » et « mémoire morte » en allusion tout aussi incompétente avec le « travail de mémoire ». Y a du travail, en effet !

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami

Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
AccueilBall© 2005- Exergue - ParisBallLégalBall Ball Partenaires Ball Contacts