EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Société - Juin 2008

La Halde ridiculisée

Le 12 décembre 2005, les prud'hommes de Boulogne-Billancourt avaient jugé que l'entreprise Renault n'avait pas été coupable de discrimination raciale, depuis 1954, envers cinq ex-salariés et un salarié, soutenus par la CGT et le MRAP. En Appel, le 2 avril 2008, Renault a été reconnu coupable par la cour d'appel de Versailles.

Louis Schweitzer, qui a été PDG de Renault de 1992 à 2005, préside aujourd'hui la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité). Apparemment, une démission n'est pas à l'ordre du jour. Au moment ou l'Amérique, considérée par les Français comme raciste, accepte un candidat noir (voir « Les États-Unis méritent-ils Barack Obama ? ») à la présidence, le ridicule, qui ne tue pas, mais qui fait toujours rire, ne semble déranger personne dans le pays des droits de l'homme et de Philippe Pétain.

La question n'est pas de savoir si Louis Schweitzer a instauré lui-même une politique raciste pendant qu'il était PDG de Renault (1992-2005) qui, rappelons-le, était une régie (nationalisée en 1945) transformée en SA à capital d'État (1990) puis mise sur le marché (1996). Le fait est qu'il est reconnu aujourd'hui que ces pratiques de discrimination se sont perpétuées sous sa direction.

S'il ne démissionne pas on pourra toujours penser que la Halde s'oppose aux statistiques ethniques, qui permettraient de mesurer les discriminations dans les entreprises, pour ménager la sensibilité de son président ou de ses anciens collègues PDG. Sa présence à la direction de la Halde montre sa grande sensibilité intellectuelle aux problèmes de société. Mais son expérience professionnelle montre qu'il est incapable de savoir ce qui se passe dans l'entreprise dont il a la responsabilité. Un outil statistique semble s'imposer.

Mais ce refus des statistiques (voir « Lobby noir ») masque peut-être simplement une absence de maîtrise de cet outil. Ainsi, la Halde déclare que discrimination à l'embauche frappe davantage les candidats âgés (42%) que les candidats africains (22%) pour avoir un entretien d'embauche. On voit la manipulation. Car, bien évidemment, il faudrait considérer le cas des candidats âgés+africains pour parler de discriminations raciales de façon pertinente. Ces statistiques sont extrêmement douteuses quand celles du Bureau international du travail (BIT) parlent plutôt de quatre fois moins de chance d'être sélectionnés pour les candidats africains.

Avec la condamnation actuelle, on comprend que la question des discriminations en entreprise embarrase la Halde. Disons pour le moins qu'à l'époque de sa présidence de Renault, Louis Schweitzer a sans doute considéré que la gestion d'une entreprise ne s'embarrassait pas de ces questions philosophiques, dignes d'un moment où il aurait l'esprit plus libre. Jeune retraité, on pourrait par contre lui reprocher le fait qu'il prend sans doute la place d'un immigré ou d'un noir à ce poste de président de la Halde pour lequel la preuve juridique de son extra-territorialité vient d'être apportée.

C'est sans doute pour ces raisons personnelles que la Halde s'évertue aussi à mentionner les autres discriminations, comme l'âge, dès que la question des discriminations raciales est évoquée. La charité chrétienne bien ordonnée a toujours commencé par la défense des intérêts catégoriels. Faut-il voir dans cet épisode une des premières manifestations de l'influence du papy-boom et de son lobby. Ce qui justifie donc, comme je l'ai évoqué l'année dernière, l'existence d'un lobby noir proprement dit.

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami

Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
AccueilBall© 2005- Exergue - ParisBallLégalBall Ball Partenaires Ball Contacts